"Trouver des alternatives au pìratage"

♪ - FORUM PRO : Conseils et infos relatifs à l'exercice de l'activité de compositeur. (Juridique, administratif, commercial, ...) Contrats, licences, rémunération, votre statut, vos droits, ...  

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

Avatar de l’utilisateur
DavidK
Membre ♪♪
Messages : 351
Enregistré le : 23/10/2007 02:11:35
Localisation : Sete
Compositeur pro depuis : 01 Sep 2002

Messagepar DavidK » 19/07/2009 18:07:13

Arf :?
impossible de trouver le lien sur la page d'accueil
J'ai beau chercher (avec et sans mes lunettes :) )
Ou est-ce donc ?

Franck Ancelin

Messagepar Franck Ancelin » 19/07/2009 18:17:50

Tout est expliqué ici David:

ICI

Franck Ancelin

Messagepar Franck Ancelin » 19/07/2009 18:24:22

Ah oui, j'ai oublié de te préciser David, sur la page d'acceuil, juste en dessous des photos de quelques Membres, sur la droite, tu as un onglet à dérouler "Le rendez-vous des Membres".

A tt de suite :wink:

ps: il y a 6 Membres en lignes. On va peut-ĂŞtre battre des records aujourd'hui :)

Clem Paul
Membre ♪
Messages : 22
Enregistré le : 17/05/2008 15:32:53

Messagepar Clem Paul » 19/07/2009 21:30:06

Bon, je n'ai pas lu toutes les réponses sur le vaste sujet qui vient d'être abordé, mais certains commentaires me font rire, car il faut bien se dire plusieurs choses :

D'une part l'artiste (chanteur, compositeur...) est la plupart du temps lésé dans la rétribution que lui verse sa maison de disque (sur le prix d'un cd c'est une part infime qui part pour lui!)

Donc premier point : Il y aurait moyen de baisser les prix des cd. (Sinon comment expliquez-vous que le cd d'une petite maison de disque et d'un artiste peu connu, produit Ă  peu d'exemplaires, puisse ĂŞtre moins cher que le prix des cd des "stars"?)

Logiquement, le prix de production est moins élevé pour plus de tirage... Les maisons de disque ne se font-elles pas de l'argent sur le dos des artistes?).

Alors oui, on peut critiquer le pire attelage mais cela ne prouve t'il pas plutĂ´t une crise de l'industrie du disque plutĂ´t que celle de la musique ?

Le téléchargement m'a personnellement permis de découvrir des artistes dont j'ai plus tard acheté le cd ou que je suis aller voir en concert. On se plaint du pire attelage et de la baisse qui s'en ressent au niveau des droits d'auteur mais comme l'a déjà dit quelqu'un ici "Les droits d'auteur sont l'alibi des boîtes de production pour sous-payer la fabrication de la musique (tout en se servant au passage)."

Ne faut-il pas en effet penser au prix du cachet ou de la commande et au fait que musiciens et compositeurs sont de plus en plus sous-payés. C'est peut-être cela le vrai mauvais impact du pire attelage : pas l'absence de vente mais plutôt une dévalorisation du métier de la musique. Et je pense que sur ce sujet, producteurs et maisons de disques ont une responsabilité énorme qu'ils se prennent en ce moment dans la gueule et hélas, oui les artistes le ressentent eux aussi.

C'est un système qui s'effondre et qu'il va falloir repenser mais les compositeurs et les interprètes en ressortirons peut-être plus gagnant qu'avec la vieille industrie sélective et discriminante du disque...

Avatar de l’utilisateur
YuHirĂ 
Team ♪ | Contrib.
Team ♪ | Contrib.
Messages : 3500
Enregistré le : 25/06/2004 12:39:05
Contact :

Messagepar YuHirĂ  » 19/07/2009 22:40:56

sinon comment expliquer vous que le cd d'une petite maison de disque et d'un artiste peut connu, tiré à peu d'exemplaire puisse être moins cher que le prix des cd des "stars". Logiquement le prix de production est moins élevé pour plus de tirage... Les maisons de disque ne se font elles pas de l'argent sur le dos des artistes?


Les frais marketing, tout simplement. Le rôle de la maison de disque n'est pas seulement de produire mais également de promouvoir. Et c'est certainement ce qui fait la différence, surtout pour une star (naissante ou confirmée).

Désormais ce seront des intermédiaires comme Airtist, comme MyMajorCompany, Akamusic, etc... qui assumeront ce rôle nécessaire de promotion et de sélection... Et il y a de fortes chances que ces "nécessaires intermédiaires" se comportent à terme comme les maisons de disque en fusionnant avec des FAI ou des moteurs de recherche... Le marché tend toujours à se concentrer... Et lorsqu'une oligarchie économique est en situation de monopole... eh ben il se passe exactement ce que tu critiques :-)

Avatar de l’utilisateur
mathieu
Membre ♪♪♪♪
Messages : 1088
Enregistré le : 20/04/2006 20:39:16
Localisation : Saint Maur des Fossés
Contact :

Messagepar mathieu » 19/07/2009 23:00:19

On se plaint du pire attelage et de la baisse qui s'en ressent au niveau des droits d'auteur mais comme l'a déjà dit quelqu'un ici "Les droits d'auteur sont l'alibi des boîtes de production pour sous-payer la fabrication de la musique (tout en se servant au passage)."


Je tiens à préciser que je visais le milieu de l'audiovisuel et pas celui de la musique que je connais moins bien.

François Sarhan
Membre ♪
Messages : 81
Enregistré le : 01/03/2008 16:02:43

Messagepar François Sarhan » 22/07/2009 10:59:10

Olivier Calmel a écrit :
./. a écrit :Cela ne devrait pas être le problème du consommateur de savoir si c'est légal ou non,

Bien sur que si !!Et puis quoi encore ? :twisted:
Si tu achètes une voiture volée tu es pénalement responsable.
A force de de-responsabiliser le consommateur on en arrive à des situations complètement absurdes.


Que celui qui n'a jamais téléchargé illégalement me jette la première pierre...

Peut-être que si les pi-rates passaient de l'autre côté du miroir, ils se rendraient compte des difficultés pour un créateur liées au téléchargement illégal?

Moi aussi je me demande ce qu'il en est dans le monde des jeux vidéos. Le téléchargement illégal y est très important, peut-être autant voire plus que dans le monde de la musique. Ils continuent pourtant de créer des jeux, tout en sachant que les pi-rates auront toujours le dernier mot en matière de clés et autres protections...

Comment vivent-ils cela?

Avatar de l’utilisateur
YuHirĂ 
Team ♪ | Contrib.
Team ♪ | Contrib.
Messages : 3500
Enregistré le : 25/06/2004 12:39:05
Contact :

Messagepar YuHirĂ  » 22/07/2009 12:44:26

Le téléchargement illégal y est très important, peut-être autant voire plus que dans le monde de la musique. Ils continuent pourtant de créer des jeux, tout en sachant que les pi-rates auront toujours le dernier mot en matière de clés et autres protections...


Il y a peu, un sondage TNS Sofres/Logica a été effectué sur un échantillon national de 1000 personnes de 18 ans et plus interrogées face à face. les résultats montrent le contraire. Les sondés déclarent télécharger à 18 % de la musique, à 13 % des films, à 5 % des séries TV, à 4 % des jeux vidéo (soit 4.5 fois moins).

Avatar de l’utilisateur
heral
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2999
Enregistré le : 20/11/2005 00:13:36
Localisation : Montpellier
Contact :

Messagepar heral » 22/07/2009 13:47:35

François Sarhan a écrit :Comment vivent-ils cela?

ben, ils cherchent ....ils cherchent des solutions, y compris dans de nouvelles formes de jeux.
il y a dix ans, les jeux sur hardware etaient tres difficilement peer Ă  table, aujourd'hui ce n'est plus le cas (surtout sur un des gros porteur , la wii )
,,, le heral, parce que je le vaurien

Avatar de l’utilisateur
Olivier Calmel
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2187
Enregistré le : 19/09/2007 10:40:57
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Olivier Calmel » 24/07/2009 09:54:25

SACEM
Les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique expriment leur profonde déception ainsi que leur réelle colère face à l’interminable feuilleton à rebondissements du projet de loi dit HADOPI. L'adoption définitive du second volet, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale sous le titre «protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur internet», est reportée au mois de septembre prochain.

Pleinement conscients de la nécessité de respecter scrupuleusement les libertés publiques, ils estiment en contrepartie que les droits de propriété littéraire et artistique doivent tout aussi légitimement être protégés et respectés.

Alors qu'année après année, mois après mois, leurs revenus fondent sur le marché phonographique sans que les services en ligne ne compensent ces pertes, du fait tout particulièrement de la piraterie, ils appellent solennellement la Représentation nationale à prendre ses responsabilités pour répondre à cette exigence de justice.

La Sacem sera particulièrement attentive aux conditions dans lesquelles les discussions se déroulent, ainsi qu'aux résultats de ce chantier législatif dont il importe que l'efficacité du dispositif voté ne soit pas altérée.

À l'issue de la procédure législative en cours, il importera donc d’apprécier la portée et l’impact réel de la nouvelle loi comme il faudra engager au plus vite un débat sur le financement de la filière musicale et la rémunération des ayants droit puisque les auteurs, les compositeurs comme les éditeurs ont jusqu'à présent subi de plein fouet cette crise sans jamais bénéficier de la moindre mesure de soutien national ou même européen.


Retourner vers « Juridique, administratif, commercial, etc. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités