♪ - FORUM PRO : Conseils et infos relatifs à l'exercice de l'activité de compositeur. (Juridique, administratif, commercial, ...) Contrats, licences, rémunération, votre statut, vos droits, ...  
Répondre
   - Sterou -
Membre ♪
Messages : 2
Enregistré le : 15/11/2022 16:15:10

    Question arrangement/compo

Message  { par Sterou

Bonjour tout le monde!

Je viens vers vous pour un avis sur un litige...

je vais faire au plus court!

J'avais une maquette, j'ai proposé à une connaissance de la faire passer au niveau sup. ensemble.


Il m'annonce un tarif AU TITRE de 150euros parce qu’il fait une promo. sur son tarif habituel (600euros) J'accepte ce tarif et lui propose des parts de compo, qu'il refuse.

sur place (son studio) il m'annonce que finalement c'est 150euros PAR JOUR (soit)
fin du premier jour(11h>17h.)il doit partir tôt "mais de toutes manières, on devrait faire un autre jour, ou demi journée, pour bien peaufiner"

finalement je prends bien un deuxième jour pensant couper la poire en deux (il avait quand même bien baissé ses tarifs habituels...)
la encore horaires plus que de bureau, et il perds beaucoup de temps les 2/3 dernières heures à faire des tests non concluants... Mais peut être est ce ma faute de ne pas avoir suffisamment "dirigé" la sceance. il doit m'envoyer le bounce.

mais finalement "je pense que ce serai mieux de vraiment tout bien faire avec un troisieme jour."
(3 jours sur un single qui était déjà avancé à au moins 70% avant la première donc.)

J'en parle avec les musiciens qui sont avec moi, nous nous accordons à dire que ce n'est pas correct de sa part, mais tant pis, au point ou on en est, on va finir, et ne plus faire appel a lui par la suite.

après qu'il ait décalé le rdv 2 fois,rebelotte pour un 3eme jour. (450euros donc.) même schéma,il fait trainer, part tôt, puis ne me rends pas le projet en disant qu'il faudrait un 4eme jour que je refuse fermement.

Il fait encore trainer (rate l'export, se dit malade... tentant de revendre un 4eme jour chaque fois) et je finis par devoir retourner au studio, pour qu'il me donne l'export du projet en usb

là, il m explique être déjà bien gentil, parce qu’il devrait facturer ce temps de studio. me fait une facture laquelle signale "forfait réalisation 3X150euros" Puis au moment de partir me dit "au fait tu n'oublieras pas les pourcentages d'arrangements hein".

ma question est donc la suivante, ces droits sont ils dus? est ce qu'un arrangement existe sur un titre dont il n'existait pas de version déposée?) et à quelle hauteur? rien n'a été négocié en amont sur cette question, (à vrai dire, pour moi c’était réglé quand il à refusé les parts de compo. (que je lui proposait, bien que ni le texte ni la mélodie n'aient bougé)
la facture sur laquelle rien de ce type ne figure vaut elle comme preuve?

Ce n'est pas tant pour l'argent que ça génère (quasi nul) mais plus pour le principe, j'avoue être assez agacé à l'idée de devoir encore quelque chose à cette personne, qui n'a pas du tout été réglo.

Merci beaucoup pour vos retours! 
          - Compositeur .org -       Forum des Compositeurs : Musique et Composition
Avatar du membre
   - Lµkas * -
☆ Team ♪ | WM
☆ Team ♪ | WM
Messages : 1584
Enregistré le : 30/07/1978 21:15:00
Localisation : Hérault (FR-34)
Compositeur pro depuis : 01 mai 1992
Contact :

    Re: Question arrangement/compo

Message  { par Lµkas *

Bonjour,

Pour résumer, il refuse une collaboration artistique (et d'une part technique annexe s'il ne s'agit pas que de compo mais de réaliser l'enregistrement, et je le précise car il reste propriétaire des enregistrements s'il n'est pas payé), et propose dès le départ une presta rémunérée, au titre, puis il ajoute continuellement des jours de presta (indépendants du contrat initial) qu'il facture sans pour autant être capable de fournir le travail "définitif" attendu ?

Et « il refuse des parts de compo »... ? (Autre sujet... Il compose l'arrangement et prétend une prime de commande à ce titre ? Ou n'est-il censé réaliser qu'une presta purement technique ? Ou... vous seriez co-auteurs de la musique et vous retrouverez à faire une fausse déclaration en déposant tout à votre nom et en percevant ce qui devrait être sa part..? Et dans ce cas il renoncerait également à ses droits moraux pourtant incessibles..? Vous ne semblez pas le trouver honnête et prendriez le risque qu'il se retourne contre vous s'il déposait son arrangement juste avant vous en ayant en outre la preuve d'une commande rémunérée et déclarée sur ce titre ?)

Bref, il faudra régler juste ce qui est dû,

Pour un travail qu'il aura été capable de fournir :

- Comme convenu, soit 150€ par titre, qu'il aura pu livrer, pour un travail réalisé dans les règles de l'art...

Pour le temps effectivement passé :

- Soit, indépendamment, 150€ par jour. Notant que, même sans écrit, le regler jour après jour 150€ par jour et plusieurs fois consécutives démontre que vous étiez tous deux d'accord pour qu'il fasse ce travail et que vous reconnaissiez ce travail comme vallant chaque fois cette rémunération.

Ni plus, ni moins, et de préférence le faire d'un commun accord, par écrit, avec un reçu pour solde de tout compte et un engagement à ce qu'il n'y ait pas de suite, attestant de sa pleine satisfaction (et de la votre) sur cet accord, de sorte qu'il n'y ait pas de nouvelle contestation ensuite.

Cependant, s'il s'agissait d'un forfait au titre, et que des journées s'ajoutent, indépendement, et sont distinctement facturées, au motif que [ lui-même ] admet ou fait valoir que son travail qu'il vous livre n'est jamais satisfaisant au terme de sa presta, et que de surcroît cela se répète 2, 3, 4 fois consécutivement sur un même travail, alors quelque chose ne va manifestement pas dans son travail... qu'il devait en principe fournir (a minima satisfaisant pour lui-même...) contre la rémunération initialement convenue "par titre".

Vous pouvez opposer cela au fait qu'il prétendait ne vous facturer que 25% de son tarif habituel.

Et vous pouvez vous servir de cela pour négocier (un tarif global contre les 150 € par titre), en vue de mettre un terme à ce manège... en le dédomageant pour le travail réellement fourni, si insatisfaisant soit-il, pour enfin le remercier, définitivement.

Lui, pourrait expliquer qu'il tient à vous satisfaire, en bon professionnel, tandis que vous seriez un de ces commanditaires éternellement insatisfaits, et qu'il n'aurait eu de cesse de travailler toujours au même tarif très préférentiel, ce qui serait préjudiciable pour lui car il ne travaillerait pas à son tarif normal durant ce temps. Vous voyez... Je veux dire que les accords sont généralement préférables aux litiges, qui coûtent bien plus de temps, d'énergie, d'argent, pour des issues incertaines. Alors le mieux est de régler ce qui est effectivement dû (jusqu'ici réalisé d'un commun accord pour le tarif chaque fois annoncé), et d'en rester là...

Si c'est décevant, ou rageant.... C'est souvent l'issue préférable. Régler juste ce qui est dû, en évitant si possible les abus, en s'assurant qu'il n'y aura pas de suite, et "basta".

C'est sûr qu'il aurait été idéal de prévoir d'un commun accord, contractuellement, ce cas de figure dès le départ...

Je laisse d'autres contredire ou compléter ma réponse, car nous n'avons peut-être pas tous le même point de vue sur la question.

En vous souhaitant bon courage, et plus de chance pour la suite. 🙂 
          - Compositeur .org -       Forum des Compositeurs : Musique et Composition
Pour soutenir le forum !!!!!, rendez-vous sur →Image👥
Vous pouvez également suivre Compositeur.org sur Facebook et Twitter.
,,, 🎼 ,,, — Merci à vous ! — ,,, 🎶
   - Sterou -
Membre ♪
Messages : 2
Enregistré le : 15/11/2022 16:15:10

    Re: Question arrangement/compo

Message  { par Sterou

Génial, un énorme merci pour cette réponse hyper complète!

(je n'ai peut être pas assez précisé, mais j'ai bien réglé les 450 euros, suite à quoi j'ai reçu une facture, toute la discussion des droits est venue après , puisque selon lui "il n'y à pas à en parler avant, c'est obligatoire et normal.)

en fait en résumant la situation, de mon point de vue, son travail est une prestation, facturée 150euros la journée (tarif accepté par les deux parties.)

du sien, c'est une collaboration, avec des droits dus (dont il n'a pas parlé parce que "c'est obligatoire" ) 
          - Compositeur .org -       Forum des Compositeurs : Musique et Composition
Répondre