Composer sans solfège?

♪ - Exprimez-vous librement sur des sujets divers (pas forcément en rapport avec le sujet du site).

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

Avatar de l’utilisateur
Bruno_ComposerSimple
Membre ♪♪
Messages : 246
Enregistré le : 10/08/2016 22:25:13
Localisation : Canada
Contact :

Composer sans solfège?

Messagepar Bruno_ComposerSimple » 01/03/2017 22:20:57

Bonjour!

On m'a posé une question fort intéressante et j'ai répondu par vidéo!

https://www.youtube.com/watch?v=XVyUl_JNIO0

Je voulais vous poser la question. Est-ce que ça se fait composer sans solfège ni aucune théorie?

Avatar de l’utilisateur
Nomad
Membre ♪
Messages : 85
Enregistré le : 28/04/2016 22:24:27
Localisation : Paris

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Nomad » 01/03/2017 23:35:01

Hello !
Pour moi c'est un peu comme vouloir réinventer la roue. C'est possible, on l'entend tous les jours à la radio... Mais généralement ce n'est pas un gage de qualité, bien au contraire :) D'ailleurs, pourquoi vouloir composer sans aucune théorie ? Pourquoi vouloir jouer du piano sans apprendre à jouer correctement du piano... C'est un peu la même question non ? Si c'est par conviction je ne comprends pas. Si c'est par manque de temps ou d'envie ok... Mais ce sera beaucoup plus difficile d'arriver à quelque chose d’intéressant musicalement. Enfin, ce n'est que mon avis ;)

Avatar de l’utilisateur
Webjey
Membre ♪♪♪
Messages : 961
Enregistré le : 10/04/2015 17:08:21
Localisation : Rhône-Alpes
Compositeur pro depuis : 13 Juin 2016
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Webjey » 01/03/2017 23:40:15

Salut Bruno,

Question souvent soulevée mais toujours aussi intéressante...
Peut-on composer sans avoir appris de notions de solfège ni fait sans aucun apprentissage théorique? J'imagine que la question peut être posée en ces termes...

Pour moi la réponse est claire: non.
Je m'explique.
Le mécanisme de la composition est celui qui consiste à agencer ensemble (pour schématiser) une mélodie, un rythme et / ou une harmonisation (non obligatoire). Cette composition se réfère à une influence d'ordre stylistique et culturelle. Elle fait donc appel à un savoir, que le compositeur a intellectualisé ou non. Je veux dire par là que nul besoin pour composer de savoir qu'on joue par exemple un accord de Eb7#9, tant qu'on l'entend et que c'est ce qu'on veut entendre, par rapport à un référentiel établi au fil des expériences et des apprentissages. Tu me suis? A partir de là, nul besoin donc de formaliser ou de nommer cet accord si on sait quoi en faire dans sa musique...
Donc qu'on le veuille ou pas, du moment qu'on compose dans une esthétique donnée, quelle qu'elle soit, on se réfère à une façon de faire particulière qui s'apprend, soit de manière parfaitement autonome, ou autodidacte, soit en passant par une forme d'institution qui nous apprend à nommer les outils qu'on utilise.
Le solfège revêt surtout de l'intérêt si on évolue dans une culture de l'écrit qui nous oblige à formaliser la musique de manière scripturale... A savoir la partition.
D'autres cultures, qui transmettent leur savoir musical de manière orale, se passent des supports écrits et se diffusent malgré tout.
Qu'est ce qui fait qu'à l'époque actuelle, nous avons une croissance phénoménale de compositeurs de musique en tout genre dans les pays occidentaux principalement? Tout simplement parce que les supports technologiques (la MAO notamment) permettent à tous aujourd'hui de s'exprimer et de faire entendre sa musique, même si on ne sait pas écrire une note. Il y a 30 ou 40 ans, c'était encore impensable de se prétendre compositeur sans avoir bouffé 10 ans de solfège ou d'harmonie.

Bon... Si tout ça n'est pas clair... Un petit parallèle et un exemple évident avec l'aptitude au langage articulé:
Prenons 2 personnes. Une première qui sait parler, communiquer, mais ne sait ni lire ni écrire. Une seconde qui sait parler, lire et écrire.
Peut-on dire pour autant que la personne qui ne sait pas lire et Ă©crire ne peut pas raconter une histoire, et peut-ĂŞtre mĂŞme une histoire plus riche, plus belle et plus passionnante que la personne qui sait lire et Ă©crire?
Bien sur que non.
En attendant, le langage utilisé par les deux personnes dans ce cas précis est le même, fait d'une diction identique et de règles grammaticales égales.

La musique est un langage aussi, ne l'oublions pas.
Jérémie VINET
Musicien, Technicien son/lumières, Enseignant, Compositeur

http://www.jeremievinet.com
https://soundcloud.com/webjey-1
https://jvsoundworks.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/jvsoundworks/

Membre Sacem

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2756
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar deb76 » 02/03/2017 10:51:55

Webjey a écrit : Pour moi la réponse est claire: non.

J'ai un peu du mal à comprendre ce "non" car dans ton explication tout à fait cohérente tu suggères le contraire, notamment en évoquant les musiques "non écrites" et par transmission orale donc sans solfège, ainsi que l'apport de la MAO avec l'ordinateur, les tablettes, et ce qu'a dénommé Arte en diffusant le dernier épisode de "la grande aventure de la musique enregistrée", la Génération Sample :
http://www.arte.tv/guide/fr/057472-006-A/soundbreaking-la-grande-aventure-de-la-musique-enregistree-6-6
D'où cette question, ce non, faut-il l'interpréter comme étnt un oui ?

PS : quand j'écoute le superbe double album Electric Ladyland de Jimi Hendrix, pour ma part, je me dis que oui, on peut composer sans connaître le solfège. Et qui plus est révolutionner la technique de la guitare. Enfin, souvenir perso, quand je travaillais en tant qu'animateur musical dans les maisons de la Culture dans les années 70, et que je composais dans un cadre de musique électroacoustique/concrète, je côtoyais bon nombre de compositeurs contemporains. A l'époque, ils n'étaient pas très tendres sur les compositeurs de la Rock music, de la Pop, à l'exception très notoire de Jimi Hendrix qui pour eux méritait le titre de compositeur.

Avatar de l’utilisateur
Webjey
Membre ♪♪♪
Messages : 961
Enregistré le : 10/04/2015 17:08:21
Localisation : Rhône-Alpes
Compositeur pro depuis : 13 Juin 2016
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Webjey » 02/03/2017 11:32:15

Deb76,

Si tu n'as pas compris ce "non" c'est que tu n'as pas saisi mon propos... Ou je l'ai mal explicité, ce qui est au demeurant possible. Mais c'est plus dans la question initiale de Bruno que réside la clé.
Tu cites l'exemple de Jimi Hendrix. Très bien. Oui ce fabuleux guitariste est autodidacte dans ses propres apprentissages et son propre parcours de musicien. Il n'empêche que malgré ça, sa musique était basée sur un usage, des règles harmoniques et mélodiques issues de plusieurs cultures, dont bien entendu une grande part de Blues et des agencements en grande partie issus de la musique (globalement) dite "occidentale".
Donc je maintiens mon "Non" car ce n'est pas parce qu'un musicien n'a pas "appris" le solfège (au sens institutionnel) qu'il ne l'utilise pas, même sans l'écrire ou en nommer les outils.
La question de Bruno était "peut-on composer sans solfège" et non pas "peut-on composer sans avoir appris le solfège"..
Suis-je plus clair ainsi?
Jérémie VINET
Musicien, Technicien son/lumières, Enseignant, Compositeur

http://www.jeremievinet.com
https://soundcloud.com/webjey-1
https://jvsoundworks.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/jvsoundworks/

Membre Sacem

Avatar de l’utilisateur
Valéry H
Membre ♪♪
Messages : 182
Enregistré le : 10/02/2016 14:32:12
Localisation : Angers
Compositeur pro depuis : 26 Avr 2018
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar ValĂ©ry H » 02/03/2017 13:56:10

Intéressant.

Ma réponse est oui. Et bien heureusement. Il suffit d'un instrument, un peu de coeur et accessoirement une paire d'oreilles.

La musique existait bien avant l'Ă©criture ou sa codification.
A posteriori il est toujours possible de l'analyser et de la rendre savante.

Avatar de l’utilisateur
Klanko
Membre ♪♪
Messages : 304
Enregistré le : 11/06/2013 11:33:43
Localisation : Loire

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Klanko » 02/03/2017 14:29:58

Je pense que c'est plus simple que ça.
Le solfège est une discipline descriptive, point.
Le solfège est juste une convention occidentale, qui nous permet de mettre des mots sur des intervalles, des accords, des enchaînement, etc. Donc, oui, bien sur que l'on peut composer sans solfège, mais ça reste une discipline aux grandes vertues pédagogiques, qui permet de gagner beaucoup de temps dans l'accomplissement d'un musicien.
Et de toute façon, même sans l'apprendre, on finis par inventer son propre solfège comme l'a très bien dit Webjey... Un théoricien dira "un accord 7#9" et un "profane" dira "L'accord Jimmy Hendrix".

Les traités d'harmonies, de contrepoint ou d'orchestration ne sont que des conclusion venant d'études statistiques sur ce qui a déjà été fait, et qui permet de comprendre plus en profondeur certaines esthétiques ou styles.

Pour moi, ça s'arrête là.
La question est plutôt "est ce que j'ai le courage et l'envie d'apprendre tout ça ?"

Avatar de l’utilisateur
Kubler
Membre ♪♪
Messages : 119
Enregistré le : 19/01/2017 00:51:12
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Kubler » 02/03/2017 16:47:47

Je plussoie Klanko.

Avatar de l’utilisateur
Webjey
Membre ♪♪♪
Messages : 961
Enregistré le : 10/04/2015 17:08:21
Localisation : Rhône-Alpes
Compositeur pro depuis : 13 Juin 2016
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar Webjey » 02/03/2017 17:06:09

Klanko a écrit :Donc, oui, bien sur que l'on peut composer sans solfège (...)
Et de toute façon, même sans l'apprendre, on finis par inventer son propre solfège comme l'a très bien dit Webjey... Un théoricien dira "un accord 7#9" et un "profane" dira "L'accord Jimmy Hendrix".


Désolé de rajouter de l'huile sur le feu Klanko, mais là il me semble lire tout et son contraire en 2 paragraphes... Tu dis qu'on peut composer sans solfège et juste après tu dis que de toute façon on va inventer son propre solfège (ce qui rejoint effectivement ce que j'ai dis plus haut)...
Donc, arrête moi si je me trompe, mais selon tes propres propos, on se sert bien au final d'une forme de solfège, qu'il soit issu de la codification institutionnelle ou de sa propre construction... Non?
Qu'en d'autres termes, on ne peut pas s'en passer, mĂŞme si chacun est libre d'en nommer les outils comme il le souhaite.
C'est la thèse que je défend depuis le début...
Jérémie VINET
Musicien, Technicien son/lumières, Enseignant, Compositeur

http://www.jeremievinet.com
https://soundcloud.com/webjey-1
https://jvsoundworks.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/jvsoundworks/

Membre Sacem

Avatar de l’utilisateur
shambalord
Membre ♪♪♪
Messages : 712
Enregistré le : 05/09/2009 17:02:17
Localisation : Réunion
Contact :

Re: Composer sans solfège?

Messagepar shambalord » 02/03/2017 17:17:51

Le seul fait de juxtaposer des notes ou d'en jouer sur un instrument, en connaissance de cause ou pas, revient à composer, C'EST une création musicale, qu'elle soit réfléchie ou non, pour moi, la réponse à la question est "oui, on peut". Mais là, on s'arrête à la définition littéraire du mot, bien-sûr. (je parle du verbe "composer")
Modifié en dernier par shambalord le 02/03/2017 20:03:28, modifié 1 fois.
"Il n'y a pas de mauvaises musiques, il n'y a que des mauvais sons mais encore faut-il pouvoir situer la frontière entre le bruit et la musique. "

Membre SACEM
http://soundcloud.com/shambalord
Mon site: http://shambalord.fr
http://www.youtube.com/user/Shambalord/videos


Retourner vers « Sujets Libres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités