Étudiants cherchent son pour court-métrage d'animation 3D

♪ - Forum dédié à la recherche de compositeurs, musiciens, ou techniciens, pour les projets et films d'écoles.
ATTENTION : Pas d'annonce relatives à des projets avec exploitation commerciale, finalité 'promotionnelle'/publicitaire ou diffusion(s) sans rémunération ni contrat approprié.

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

jean-christophe clair
[ absence définitive ]
[ absence définitive ]
Messages : 265
Enregistré le : 17/11/2010 11:39:16
Localisation : Ile de France

Messagepar jean-christophe clair » 21/12/2010 19:12:12

ouais ! je suis d'accord ! tout le monde paye ses impots , sa baguette , son petrole pour la bagnole , ses clopes , sans rechigner ! enfin presque...

sinon j'ai une question : je ne connais pas bien les ecoles dont vous parlez , je connais un peu la femis anciennement idhec...et je crois que quelqu'un a dit ici que tout les intervenants etaient payé...
pas à la femis ! tout le monde se tape au gré des projets le role de cameraman , ingé son , electro , assistant etc...
et pour le son y'en a un ou une qui se coltine l'illustration !
alors ma question est : la solution ça serait pas de fusionner la musique et l'image dans les ecoles ?
y'a pas de film sans musique depuis l'arrivée du train en gare de la Ciotat...et dans les ecoles de l'image y'a pas de musiciens ???
ma fille est en double cursus danse au CRR de Paris...ba les musiciens de la rue de Madrid sont de toutes les presentations de fin d'année...
et ma petite danseuse suit un enseignement musical obligatoire , lecture , chant...

pour ce qui est de l'amateurisme obligé des travaux d'ecole , j'ai vu des court metrages geniaux et des grosses daubes...pour les compositeurs c'est la même chose ! il y en a 1 sur 100 qui vaut le coup et c'est tant mieux ! 1 musicien pour 250 buralistes ça me parait normale...

Avatar de l’utilisateur
heral
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2999
Enregistré le : 20/11/2005 00:13:36
Localisation : Montpellier
Contact :

Messagepar heral » 22/12/2010 00:14:08

bon, en résumé des épisodes précédents.

cette discussion concernant le travail des compositeurs pour des films de fin d'études, nous l'avons eu maintes et maintes fois.

il y a sur ce site de quoi lire pendant 10 jours au coin du feu.

suite à tous ces débats, au cours de ces dernières années, il y a ici quelques compositeurs qui ont décidé de réflechir à établir une sorte de charte de bonne conduite que pourraient signer les écoles.

rien n'était caché, tout est resté open.

ce grupetto était composé de yan Volsy, laurent Juillet, olivier Calmel, damien Deshayes, mathieu Alvado, alain Cure , patrick Sigwalt, philippe d'Aram et moi même .
nous ont soutenus et aidés à l'élaboration de cette charte, aline Jelen (Sacem) et emmanuel de Rengervé (Snac)
nous nous sommes réunis à plusieurs reprises, nous avons rencontré les écoles par trois fois (2 fois au forum des images (merci sylvie Porte) et une fois à Valenciennes aux eMagiciens (fief de supinfocom)

il fut question d'écoute et de respect.

il faudrait à un moment cesser de penser de manière manichéenne avec les méchantes écoles d'un coté et les gentils compositeurs de l'autre!

chaque école élabore sa pédagogie, personne n'a rien à y redire, si ce n'est le CNCP qui délivre la certification lorsque le diplôme est reconnu par l'état. (ministere de la formation professionnelle)
voici celui de lapoudrière par ex

on peut trouver toutes les certifications de toutes les écoles lorsque celles ci ont un diplôme reconnu.

donc, il serait temps d'arrêter le disque rayé de la gratuité des compositeurs qui se font largement exploiter par le grand capital et de passer à quelque chose de plus constructif, d'ailleurs, si vous voulez nous rejoindre, ça sera avec plaisir !
ça nous prend tous du temps, et de l'énergie, mais peut être en avez vous assez dans votre besace pour vous retrousser les manches .

un dernier détail, tous les participants à ces reflexions sont soit des personnes composant ou ayant composé pour des films de fin d'etudes ou bien des representants de syndicats, confédération ou union de compositeur (ucmf par ex)
,,, le heral, parce que je le vaurien

Avatar de l’utilisateur
Laurent JUILLET
Team ♪ | Modérateur
Team ♪ | Modérateur
Messages : 3448
Enregistré le : 23/07/2005 11:10:22
Localisation : Ile de France
Compositeur pro depuis : 01 Mar 1999
Contact :

Messagepar Laurent JUILLET » 22/12/2010 11:53:04

Pour compléter le post de Christophe voici dans son état actuel:


PROJET DE CHARTE POUR LA PRODUCTION D’UNE BANDE MUSICALE DE FILM DANS LES ECOLES DE FORMATION AUX METIERS DE L'AUDIOVISUEL

Parce que c’est l’intérêt :

• des écoles, d’avoir les garanties d’une transmission pédagogique, d'une qualité de production élevée, et d’une situation juridique saine, afin d'assurer leur mission de formation, et de pouvoir diffuser largement les productions de leurs étudiants.

• des étudiants, d’être formés aux enjeux artistiques, techniques et économiques de la musique de film, afin d'anticiper cet aspect de leur futur métier.

• des compositeurs et/ou des ayant-droits de la musique, de disposer d’un référentiel commun et équilibré lors d’une collaboration avec une école, conforme au droit d'auteur, respectueux des usages professionnels.


Les écoles signataires de la charte s’engagent à respecter les points suivants :

1. Elles sensibilisent l'étudiant réalisateur au respect du droit d'auteur et des droits voisins, et à leur fonctionnement particulier en ce qui concerne la musique (1).

2. Elles sensibilisent l'étudiant à la relation entre les images et la musique dans les modules d’enseignement portant sur la création de la bande sonore d’un film.

3. Elles donnent la possibilité à l'étudiant réalisateur d'être guidé dans les choix musicaux de son film, qu'il s'agisse d'une musique originale ou d'une musique préexistante.

4. Dans le cas d'une musique originale, elles favorisent une bonne et honnête relation entre les deux créateurs que sont l'étudiant réalisateur et le compositeur, selon le Vade Mecum proposé en complèment de la charte (2).

5. Elles signent avec le compositeur de la musique originale et/ou les ayants droits de la musique3 le ou les contrats4 proposé(s) en complèment de la charte.

6. Elles examinent avec l'étudiant réalisateur le coût réel de composition et de production de la musique, ainsi que le coût d'achat des droits nécessaires aux différents besoins de diffusion et d'exploitation. Sauf accords particuliers, et dans la mesure de leurs moyens et ambitions, elles financent tout ou partie de ces coûts.

7. Elles s'engagent à tenir informés les compositeurs et ayants-droits des diffusions et de l'exploitation des films auxquels ils ont participé.


--------------------------------------------------
1 La charte recommande des actions appropriées telles que l'intervention d'un représentant d'une société d'auteur ou d'une organisation professionnelle.
2 En cours d'élaboration
3 La charte recommande aux écoles de porter une attention particulière aux droits des auteurs, interprètes, éditeurs
et producteurs des enregistrements originaux lors de l'utilisation d'une musique préexistante.
4 En cours d'élaboration


Retourner vers « Films et Projets d'Écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités