Article sur les instruments virtuels

♪ - Venez partager vos liens vers votre site web, vers votre blog, faire la promo de votre disque, de vos services, etc. Seules conditions : Votre message doit avoir un rapport avec la composition musicale, la musique ou le son (services d'auteurs-compositeurs, de musiciens et de créatifs dans les domaines du son).
Lisez le règlement avant de poster S.V.P.

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

nicolastiteux
Membre ♪
Messages : 2
Enregistré le : 19/06/2020 00:26:58
Compositeur pro depuis : 0- 0-2010

Article sur les instruments virtuels

Messagepar nicolastiteux » 19/06/2020 00:50:04

Bonjour à tous. Voici un premier article sur l’historique et le fonctionnement des instruments virtuels. Bonne lecture. https://www.nicolastiteux.com/blog/ques ... t-virtuel/

Vegasound
Membre ♪♪
Messages : 338
Enregistré le : 18/09/2012 13:52:52
Localisation : Nice / Paris

Re: Article sur les instruments virtuels

Messagepar Vegasound » 23/06/2020 19:16:03

Merci pour l'article

Personnellement je reste fasciné (et aussi un peu inquiet) par les progrès sans cesse accomplis par les fabricants d'instruments virtuels, et notamment dans la reproduction des instruments classiques.

Je remarque que les standards de production utilisent tellement les instruments virtuels, que ces derniers sont devenus la norme, à tel point qu'un vrai pianiste, aux doubles croches un peu imparfaites, une vraie section de violonistes, à la justesse un peu inégale, deviennent médiocres, voire inutiles pour nos oreilles formatées par les samples, qui sans relâche, jouent l'injouable de manière parfaite, sans que cela ne choque (presque) personne. Je suis le premier à le reconnaître, sur mes pianos virtuels par exemple, c'est tellement facile de retoucher une vélocité, quantifier, switcher entre les micros etc... au final, le résultat est au moins équivalent dans un mix un peu chargé, voire meilleur, même dans un morceau pour piano seul)

D'où un glissement inévitable entre les compétences de l'instrumentiste, qui sait jouer, lire, et écrire, et celles de l' "instrumentiste virtuel", qui n'a plus à s'embarrasser de pousser sa formation classique du moment qu'il maîtrise la programmation de ses samples. Le vieux débat... Le progrès, l'homme et la machine :-)

promain
Membre ♪♪
Messages : 418
Enregistré le : 06/01/2011 16:28:51

Re: Article sur les instruments virtuels

Messagepar promain » 04/07/2020 10:38:34

Possible Julien, après même sur un piano (justement, j'enregistre un album piano dans quelques semaines ;)) , et même si j'utilise la fabuleuse NOIRE de native instruments pour maquetter, je suis 200% sur que je vais obtenir un résultat 100 fois meilleur. Mais pour cela il faut que tout soit parfait : l'instrumentiste, la prise de son, le piano, le mix. Il n'y a plus de demi mesure, pour combattre les samples et faire mieux qu'eux il faut que la chaine d'enregistrement soit irréprochable.

Après l'avantage du réel au delà de l'expression, de l'émotion, c'est aussi la personnalité, personne d'autres n'aura "ton" son.

Quand j'entends le violoncelle de Cinesamples Tina Guo dans la moindre publicité, je hurle. Je ne supporte plus d'entendre cet instrument virtuel ! *00* Il devient hyper reconnaissable.

Vegasound
Membre ♪♪
Messages : 338
Enregistré le : 18/09/2012 13:52:52
Localisation : Nice / Paris

Re: Article sur les instruments virtuels

Messagepar Vegasound » 04/07/2020 23:14:39

je suis 200% sur que je vais obtenir un résultat 100 fois meilleur. Mais pour cela il faut que tout soit parfait : l'instrumentiste, la prise de son, le piano, le mix


Alors dans ce cas, il faudrait pouvoir avoir les meilleurs pianistes du monde et sur des bosendorfer... Et encore, si c'est pour les faire jouer parfaitement comme des machines, autant utiliser des machines.

Peut-etre aussi que ça dépend de la physionomie du morceau ? J'ai pu constater que si l'idée c'est de faire des choses au click et avec plein de doubles croches, c'est beaucoup moins galère de choisir le virtuel, et c'est ça qui me déçoit un peu, le fait d'avoir créé un standard ultra parfait qui relègue l'instrumentiste au statut de has been :cry:

Cool cet album piano, je suis pressé d'entendre ce que la donne, et justement dans quels modes de jeu tu utilises le piano réel, et quel en sera le rendu !

Paul G
Membre ♪
Messages : 28
Enregistré le : 15/12/2015 21:31:07
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Article sur les instruments virtuels

Messagepar Paul G » 05/07/2020 21:41:30

Salut

Comme avant-propos, c'est une approche analytique intéressante. De mon point de vue, j'estime que les sons virtuels sont de plus en plus réalistes à la condition que la restitution du jeu soit au rendez-vous. Difficile de faire sonner le plus authentiquement possible une guitare nylon ou un violon si on ne joue pas de l'instrument. Des notions d'instrumentation c'est un bon début mais largement insuffisant. Récemment, j'ai envoyé un titre de musique bluegrass qui tourne sur des stations aux states. J'ai demandé à un fiddler (M. Cleveland) s'il aimerait participer à mon album. J'ai tout enregistré avec des sons virtuel: banjo, guitare, mandoline, basse et...fiddle. Il n'y a vu que du feu ! Partant. Je lui ai tout de même avoué l'histoire et il n'en revient toujours pas. D'abord, j'ai encodé la tablature (TABLEDIT), récupéré en midi, envoyé dans mon DAW et utilisé ce qui me parait être le meilleur banjo virtuel (BOLDER SOUND). Bref, comme je joue du banjo, j'ai respecté les slides, hammering on et pulling off. Egalement, les vélocités. A s'y méprendre. A mon avis, l'avantage pour les cordes virtuelles par rapport aux réelles: vous avez l'instrument à disposition, sous la main. Vous pouvez rejouer les parties à l'infini et les remanier à volonté. Il me souvient de sessions où j'avais fait appel à une cello et une violoniste. Malgré les partoches avec toutes les nuances et patati et patata, cela ne sonnait pas comme je le voulais. Difficile de faire comprendre à un instrumentiste classique qu'il faut syncoper de manière marquée telle ou telle partie. Entre ce qui est écrit et joué... De plus, question justesse merci bonsoir ! Quelques savarts de différence okay ce n'est pas mortel mais pour mon oreille c'était insoutenable. Alors, j'ai travaillé avec des pitchs et autres correcteurs pour la hauteur mais je n'avais pas la pulsion rythmique souhaitée. Qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai mixé les deux. Son réel et son virtuel. Tout simplement. Résultat nickel et propre ! Plus récemment encore, n'étant pas satisfait des sons de cello (Tina Guo, VSL, Swam, Fluffy audio, etc.) j'ai travaillé à distance avec une celliste du Vénezuela. Gosh ! J'ai trouvé la perle: une musicalité rare, un vibrato à faire pleurer et des portamenti démentiellement sensuels. Je ne pourrais pas restituer cela même si le SON virtuel est de qualité. Je joue aussi de la guitare acoustique. Eh bien, je viens de faire un titre avec une guitare acoustique en accompagnement (picking) en restituant exactement la manière dont je joue le titre à la vraie guitare. Bluffant et cela m'évite de placer un micro ou couple stéréo, brancher le préampli et jouer relax sur mon 3m² (allez disons 4m²) avec une acoustique épouvantable et des monitors qui sont dans le garage (avec mon ex console de mix et mes deux racks d'effets). Question pratique.

En résumé, je dirais que les sons virtuels sont bluffants de réalisme MAIS c'est la manière d'en jouer qui va déterminer la qualité finale. Cet avis n'engage que moi mais je pense ne pas être loin de la vérité.

Bonnes compos
La musique coule dans mes veines comme le vin dans les caves !

Vegasound
Membre ♪♪
Messages : 338
Enregistré le : 18/09/2012 13:52:52
Localisation : Nice / Paris

Re: Article sur les instruments virtuels

Messagepar Vegasound » 06/07/2020 18:58:00

En résumé, je dirais que les sons virtuels sont bluffants de réalisme MAIS c'est la manière d'en jouer qui va déterminer la qualité finale

C'est le constat que je fais en fait ! le souci que j'ai, c'est que si tu utilises parfaitement le sample, tu te rapproches de la perfection, en tout cas tu la pousses Ă  un niveau qui est beaucoup plus dur Ă  atteindre par un instrumentiste.

A force d'entendre des choses parfaites, on en devient presque gêné d'entendre un instrumentiste, et on finit par exiger de lui l'impossible ! et pendant ce temps on crée un "standard" de production qui formate les oreilles de tout le monde *00*


Retourner vers « Publicité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités