Vous ĂŞtes compositeur (de profession) :

♪ - Vous êtes curieux ? Créez ou participez aux sondages !

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

Vous savez lire (déchiffrer une partition à vue) et écrire la musique (sans aide d'instrument ni de logiciel) :

parfaitement
10
21%
très bien
8
17%
bien
6
13%
assez bien
7
15%
moyennement
7
15%
mal
3
6%
pratiquement pas
3
6%
pas du tout
3
6%
 
Nombre total de votes : 47

Avatar de l’utilisateur
Olivier Calmel
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2187
Enregistré le : 19/09/2007 10:40:57
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Olivier Calmel » 20/01/2008 15:02:44

de formation classique, je déchiffre sans trop de problème particulier, même si évidemment je mets plus de temps sur une page de Parsifal qu'une page des Hébrides. J'entends assez bien, j'ai l'oreille absolue (ce qui est assez pratique en improvisation du reste) et une bonne oreille relative harmonique. Par contre il y a des répertoires contemporains que j'ai beaucoup de mal à entendre en lisant la partition (quarts de ton notamment, surtout sur les vents).

Je compose souvent à partir d'une idée mentale, je fais un monstre plus ou moins pianistique que j'écris sur papier, puis je l'orchestre sur papier quelque soit la nomenclature, meme pour mon quintet de jazz, et passe rarement directement à finale.
Comme une grande partie de ce que j'écris est destiné à un répertoire de concert, j'apporte évidemment beaucoup de correction d'orchestration suite aux 'créations' in vivo.

Je passe de moins en moins de temps à 'orchestrer' sur informatique à moins qu'il s'agisse effectivement de musique à l'image nécessitant un orchestre pour un budget qui ne le permet pas. J'orchestre donc sur ordi par nécessité, mais mon coeur va aux musiciens et aux expériences humaines. maximeaulio et Ivan et abordent ce sujet très bien dans leur post en parlant de leurs expériences.

Faire sonner des vst c'est à la portée de tout le monde, soyons honnêtes,et on ne peut pas se tromper.
Faire sonner un orchestre de chambre , un orchestre mozart ou un orchestre symphonique moderne en condition de concert, c'est une autre paire de manche et un autre métier :wink:

Avatar de l’utilisateur
Appoggiature
Membre ♪
Messages : 74
Enregistré le : 26/05/2007 23:56:42
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Appoggiature » 20/01/2008 16:02:20

J'ai suivi un cursus de guitare classique, pendant très longtemps, la composition musicale pour moi s'est résumée à écrire pour mon instrument.
20 ans de déchiffrage de partitions avant de savoir allumer un ordinateur, je suis ce qu'on peut appeler un lecteur à vue.
Au conservatoire j'ai appris beaucoup, mais j'ai également passé un bac musique et j'ai eu la chance unique d'avoir eu comme professeur Yves Barreda, qui fut l'élève favori d'Olivier Messian. Ce professeur est un grand organiste, il m'a fait découvrir les compositeurs du 20 eme siècle, il est aveugle, et avec lui j'ai compris ce que s'etait que d'avoir " la feuille".
Un de mes souvenirs les plus marquants de mon adolescence est quand j'allais voir ce professeur chez lui tous les soirs, il me faisait travailler mon oreille, des dictées infernales, je ressortait de chez lui vanné... J'allais le voir avec ma lampe de poche ,car il n'y avait pas de lumière chez lui.J'étais assis avec mon crayon et mon papier, dans la pénombre avec ce monsieur que j'admirais, au piano, je voyais son ombre immense qui se projetait sur le mur de la pièce. Un souvenir très étrange, comme si il provenait d'un autre siècle..
J'ai fait depuis beaucoup de rencontres musicales, jamais vu quelqu'un avec une oreille pareille.
Quand j'étais à Toulouse, j'ai eu la grande chance de pouvoir interpreter le concerto pour guitare de Villa-Lobos, ce fut pour moi une énorme révélation.
Pour nous autres pauvres guitaristes, pouvoir être dans un orchestre symphonique est un moment très rare. Cette experience m'a poussé à composer pour les autres instruments.

J'ai besoin de la partition pour composer, les reflexes de lecture font que c'est par ce biais que je suis le plus rapide.
Je compose sur Sibelius 4, à la souris ( ce qui se rapproche le plus du crayon et de la gomme), ensuite je transfère tout ça sur Cubase pour beneficier des banques de sons et corriger les orchestrations.

Olivier Calmel a écrit :Faire sonner des vst c'est à la portée de tout le monde, soyons honnêtes,et on ne peut pas se tromper.


Moi j'en ai entendu beaucoup qui ont reussi Ă  se tromper et moi le premier...
Faut pas se leurrer, quel que soit l'outil que l'on utilise, l'art est difficile.

Avatar de l’utilisateur
Olivier Calmel
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2187
Enregistré le : 19/09/2007 10:40:57
Localisation : Paris
Contact :

Messagepar Olivier Calmel » 20/01/2008 18:35:11

Appoggiature a écrit :
Olivier Calmel a écrit :Faire sonner des vst c'est à la portée de tout le monde, soyons honnêtes,et on ne peut pas se tromper.


Moi j'en ai entendu beaucoup qui ont reussi Ă  se tromper et moi le premier...
Faut pas se leurrer, quel que soit l'outil que l'on utilise, l'art est difficile.

Oui mais je suis sûr que tu admettras le fait qu'il est plus facile de faire sonner un orchestrer vst qu'un véritable orchestre, pour des raisons évidentes :
- la facilité avec laquelle tu peux écouter séparément pour voir ce qui ne sonne pas
- le mixe de l'ordi VS l'acoustique et l'Ă©quilibre naturel des groupes
- le london symphonic VS le niveau de l'orchestre qui te fait l'honneur de te jouer
- la justesse toujours parfaite et le placement toujours irréprochable du vst

j'en passe ..
Après, in fine, pour des compositeurs de talent qui connaissent leur métier il est évident que l'orchestre sonnera mieux, une fois le travail d'écriture parachevé

Avatar de l’utilisateur
YuHirĂ 
Team ♪ | Contrib.
Team ♪ | Contrib.
Messages : 3500
Enregistré le : 25/06/2004 12:39:05
Contact :

Messagepar YuHirĂ  » 21/01/2008 01:12:37

le london symphonic VS le niveau de l'orchestre qui te fait l'honneur de te jouer


Enfin là c'est valable dans la réalité aussi.

Quand tu entends l'orchestre dans ta tête j'espère que tu imagines plus un bon orchestre qu'un mauvais orchestre quand même :wink: Ce serait triste de ne composer que pour mauvais orchestre (je parle de sonorité, pas forcément de technique).

Je ne sais pas si je peux répondre à la question car je débute seulement dans le monde (semi) professionnel et plus j'avance plus je me rends compte que je suis loin du compte et que j'ai encore beaucoup à apprendre.

MAis je pourrais me définir comme un type binaire sur ce plan là. Je peux déchiffrer à vue certaines partitions mais en général c'est un exercice très difficile: je n'ai pas l'oreille absolue à ma connaissance. Mon oreille relative je la travaille de plus en plus et ce que je ne pouvais pas faire il y a cinq ans je peux le faire aujourd'hui mais ce n'est pas encore ça. N'ayant pas l'oreille absolue, ce que j'entends dans ma tête en déchiffrant est d'ailleurs systématiquement en dehors du ton initial (cela dit j'ai de plus en de facilité à situer le do sans instrument. Je viens d'essayer: je voulais chanter un do, je chante une note, et quand je vérifie au piano c'est un do en effet... L'habitude peut-être...)


Il m'arrive d'écrire la musique sur partition, une mélodie, un sketch d'orchestre qui sort dans ma tête, et cela sans aide d'aucun instrument. Mais en général j'ai besoin d'entendre les choses. j'ai besoin d'un intermédiaire. Etant perfectionniste, constamment en proie aux doutes, j'ai besoin de vérifier constamment. Et rien de mieux pour me rassurer que l'écoute réelle. je ne pourrais jamais considérer comme définitive une partition que je n'ai pas entendu une fois.

En revanche j'ai besoin de voir aussi. Même si j'ébauche des idées d'orchestration et d'harmonisation au piano ou via les VST, il y a toujours un moment où je bascule sur une partition. JE dois passer par cette étape (sauf si ej dois composer dans l'urgence ou une démo) pour vérifier tout, formaliser ma composition, vérifier les équilibres... En ce moment j'ai écrit une composition. Je suis en train d'établir une partition depuis 2 semaines (comme c'est de la musique contemporaine j'ai beaucoup de signes particuliers à mettre en place) et ça me prend du temps, un temps énorme. mais je dois établir cette partition même non définitive pour pouvoir continuer à formaliser. Comme Dutilleux, j'ai besoin de voir la structure et l'harmonie, la conduite des voix visuellement

Donc moi, c'est un mix entre les deux.

Avatar de l’utilisateur
sinnay
Membre ♪♪♪
Messages : 823
Enregistré le : 25/01/2007 13:27:47
Contact :

Messagepar sinnay » 22/01/2008 09:21:38

Olivier Calmel a écrit :Faire sonner des vst c'est à la portée de tout le monde, soyons honnêtes,et on ne peut pas se tromper.:wink:


Je ne suis pas forcément d'accord avec ça....je pense que pour faire sonner correctement un vst d'orchestre, par exemple, il est quasi indispensable de posséder quelques notions solfégiques et organologiques, ne serait-ce que pour ne pas, par exemple, faire jouer à un instrument une ligne mélodique complexe, dans un registre où il lui est plus périlleux d'être juste et précis; pour les cordes, il est également important de connaître leurs modes de jeux, qui, s'ils sont nombreux, réfèrent à des techniques et du même coup, des sentiments différents...et puis, quoiqu'il arrive, il est nécessaire, lorsque l'on écrit pour orchestre symphonique, qu'il soit réel ou virtuel, de réaliser au préalable une orchestration....je concluerai donc, qu'il est encore plus difficile de faire sonner un orchestre virtuel, qu'un orchestre réel: avec un véritable orchestre, si les orchestrations sont bonnes et cohérentes et l'orchestre expérimenté, c'est presque gagné: on s'attardera sur des questions de nuances, de phrasés...par contre, avec un orchestre virtuel, rien que pour une partie de cordes, il va falloir faire du programme change dans tous les sens pour réspecter nuances, phrasés, modes de jeu...
la grande musique est muette Lao Tzeu
http://www.yannisdumoutiers.com

Avatar de l’utilisateur
ClarManiac
Membre ♪♪
Messages : 263
Enregistré le : 01/10/2007 21:48:19
Localisation : Belgique

Messagepar ClarManiac » 22/01/2008 10:22:35

Je viens de parcourir ce fil super intéressant,

Pour ma part et vu mon pseudo, je suis clarinettiste de formation. Entendre plusieurs voix en même temps ne fait pas partie de ma formation de base. par contre comme j'ai grandi dans les chorales, dès que je me suis tourné vers la direction de choeur, c'est venu assez vite. Donc quand je vois une partie d'orchestre, j'ai assez vite une idée globale de "comment ça sonne" mais pour certaine musique, j'ai besoin du secours d'un instrument.
Au niveau de l'oreille, c'est cocasse, si je suis dans une période de travail intense à la clarinette, j'entends tout le temps en Sib, si je suis en période de composition, je retourne assez vite à Ut.
Quand je compose, je travaille sur papier puis dans Finale, avec un clavier, ça va plus vite que la souris. J'ai un peu de mal à me mettre à la MAO pour mes compos classique. Comme je travaille essentiellement pour le théâtre, en général, on joue en direct, pour des chansons, je fais des arrangements basiques avec Logic ou GB.
Ce qui me frustre beaucoup à l'heure actuelle, c'est qu'il est quasi impossible d'avoir une visibilité (sur le net ou pour des démos) si on ne maîtrise pas les grandes banques de sons et qu'on ne sait pas faire son orchestre virtuel sur sa petite machine. Or je trouve que ça prend beaucoup trop du temps que l'on pourrais utiliser pour répéter avec des musiciens vivants. En plus il y a une espèce d'uniformisation des styles et des sons en général car presque plus personne ne prend le risque d'oser une association de timbre originale. Ces orchestres virtuels sont en train d'appauvrir une partie de la musique car ce sont ceux qui maîtrise la technique qui passent au dessus des musiciens.

Avatar de l’utilisateur
sinnay
Membre ♪♪♪
Messages : 823
Enregistré le : 25/01/2007 13:27:47
Contact :

Messagepar sinnay » 22/01/2008 12:47:44

ClarManiac a écrit : Ces orchestres virtuels sont en train d'appauvrir une partie de la musique car ce sont ceux qui maîtrise la technique qui passent au dessus des musiciens.


Non je ne pense pas; rien ne remplacera le jeu des instrumentistes...un instrument virtuel n'a pas d'âme....dans un orchestre, tu as des musiciens avec des personnalités, des vécus, des parcours, des humeurs différents et c'est ce qui donnera vie à ta partition; pour moi l'orchestre virtuel a deux atouts:

1. le maquettage: l'orchestre virtuel ( si tu maîtrises les bases de l'orchestration ) te permet d'entendre ta partition, d'éventuellement la corriger, la remanier, avnt l'enregistrement d'une séance avec un orchestre.

2. le manque de budget: et c'est de plus en plus fréquent ! on te commande une oeuvre symphonique sans te donner le budget pour les répétitions, l'enregistrement, le cachet des musiciens et de l'ingé son...l'orchestre virtuel peut alors rendre de grands services

Je suis assez d'accord que l'on tend vers une uniformisation des sonorités avec l'emploi d'orchestres virtuels; mais rien n'empêche de puiser dans différentes banques de sons orchestrales, ou même d'enregistrer ( si tu en as les moyens ) un orchestre en effectif réduit, que tu 'grossis' avec un orchestre virtuel ( moyen également de plus en plus utilisé dans la musique de film lorsque le budget n'est pas au rendez-vous )
la grande musique est muette Lao Tzeu

http://www.yannisdumoutiers.com

Avatar de l’utilisateur
Laurent JUILLET
Team ♪ | Modérateur
Team ♪ | Modérateur
Messages : 3452
Enregistré le : 23/07/2005 11:10:22
Localisation : Ile de France
Compositeur pro depuis : 01 Mar 1999
Contact :

Messagepar Laurent JUILLET » 22/01/2008 13:05:26

sinnay a écrit :pour les cordes, il est également important de connaître leurs modes de jeux, qui, s'ils sont nombreux, réfèrent à des techniques et du même coup, des sentiments différents...et puis, quoiqu'il arrive, il est nécessaire, lorsque l'on écrit pour orchestre symphonique, qu'il soit réel ou virtuel, de réaliser au préalable une orchestration...je concluerai donc, qu'il est encore plus difficile de faire sonner un orchestre virtuel, qu'un orchestre réel: avec un véritable orchestre, si les orchestrations sont bonnes et cohérentes et l'orchestre expérimenté, c'est presque gagné: on s'attardera sur des questions de nuances, de phrasés...par contre, avec un orchestre virtuel, rien que pour une partie de cordes, il va falloir faire du programme change dans tous les sens pour réspecter nuances, phrasés, modes de jeu...


Sauf que les machines ne peuvent reproduire réellement que très peu de nuances et modes de jeu que les cordes sont capables d'exécuter. La réalité est bien plus complexe que les machines, ces dernières sont si souvent loin de la réalité acoustique d'un orchestre vivant.

Toutes les banques de sons sont tournées vers un type d'orchestration romantico-filmique, ils suffit de voir l'étendue et la diversité de l'oeuvre existante pour orchestre pour imaginer la somme de samples qu'il faudrait pour embrasser l'ensemble des techniques d'orchestration.

Avatar de l’utilisateur
ClarManiac
Membre ♪♪
Messages : 263
Enregistré le : 01/10/2007 21:48:19
Localisation : Belgique

Messagepar ClarManiac » 22/01/2008 14:04:16

Laurent JUILLET a écrit :Sauf que les machines ne peuvent reproduire réellement que très peu de nuances et modes de jeu que les cordes sont capables d'exécuter. La réalité est bien plus complexe que les machines, ces dernières sont si souvent loin de la réalité acoustique d'un orchestre vivant.

Toutes les banques de sons sont tournées vers un type d'orchestration romantico-filmique, ils suffit de voir l'étendue et la diversité de l'oeuvre existante pour orchestre pour imaginer la somme de samples qu'il faudrait pour embrasser l'ensemble des techniques d'orchestration.

C'est exactement ce que je voulais dire. Je suis d'accord avec Sinnay, un orchestre virtuel ne remplacera jamais des musiciens en chair et en os, mais une certaine tendance voudrait que ce soit le cas, c'est cela qui m'Ă©nerve :x
Pour les maquettes, d'accord mais un bon Jampack peut suffire à ce faire une idée !
L'orientation des banques de sons comme le dit Laurent Juillet est plus inquiétante parce que, les gens ayant l'habitude d'entendre ce genre de sonorités, moins de place pour la prise de risque ! il n'y a qu'à écouter les BO de films made in USA pour ce rendre compte de vers où on va...
De plus, si on ne sait pas présenter une bonne maquette faite avec ce genre de chose, on ne vous laisse pas aller plus loin, c'est dommage. :?

Avatar de l’utilisateur
sinnay
Membre ♪♪♪
Messages : 823
Enregistré le : 25/01/2007 13:27:47
Contact :

Messagepar sinnay » 22/01/2008 21:44:30

ClarManiac a écrit :De plus, si on ne sait pas présenter une bonne maquette faite avec ce genre de chose, on ne vous laisse pas aller plus loin, c'est dommage. :?


C'est pire que dommage!!!! c'est navrant, infligeant, nul!

C'est vrai que, même si les banques de sons actuelles tendent vers le gigantisme, on est encore, comme le dit Laurent, à des kilomètres de la réalité d'un véritable orchestre et c'est tant mieux! que resterait-il à ceux qui font la musique dans le cas contraire?
la grande musique est muette Lao Tzeu

http://www.yannisdumoutiers.com


Retourner vers « Sondages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités