Difficulté pour écrire

♪ - FORUM PRO : L'écriture, l'orchestration, la théorie musicale, les éditeurs de partitions, les techniques, les influences musicales, etc.

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

OrNoir08
Membre ♪
Messages : 4
Enregistré le : 10/05/2015 14:43:45

Difficulté pour écrire

Messagepar OrNoir08 » 26/08/2015 14:01:51

Bonjour à tous ! :)
Voilà je suis un jeunes pianiste et percussionniste qui compose à ses heures perdus !
Cependant je suis confronté à un problème je n'arrive pas à poser mes compositions sur le papier.
Quand je suis au piano j'arrive à développer toute mes idées et mes thèmes et toute une musique s'orchestre dans ma tête cependant toute mes compositions restent inachevées et à moitié improvisées car je n'arrive pas à les coucher sur le papier ! :(
Je suis très content du résultats improvisés car je peux pousser la virtuosité de certaine de mes compositions cependant je ne suis pas satisfait car cela me bloque dans un carcan pianistique et m’empêche de développer mes idées et de les transcrire pour des ensembles.
Dès que je suis devant la feuille je patauge pour transcrire ce que je joue et me fait perdre toute l'inspiration que j'ai en improvisant ...
Est ce que ce problème vient de mon manque d'expérience en FM ou je ne sais pas ?
J'attend vos réactions et vos conseils ! Merci beaucoup ! :)

Avatar de l’utilisateur
Loik B.
Membre ♪♪
Messages : 268
Enregistré le : 08/01/2011 01:09:13
Localisation : New-Caledonia
Contact :

Messagepar Loik B. » 26/08/2015 14:09:10

Si je peux me permettre, pourquoi n'essayerais tu pas de t'enregistrer via un logiciel d'edition de partitions par exemple ? Tu pourrais ainsi retranscrire et arranger tes morceaux avec un moindre mal.

Avatar de l’utilisateur
Xavier Thiry
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2375
Enregistré le : 01/08/2007 12:32:43
Contact :

Messagepar Xavier Thiry » 26/08/2015 14:24:36

Peut-être que la transcription papier n'est pas ce qu'il te faut dans un premier temps. Donne-toi un objectif que tu peux atteindre sans difficulté : tu prends une de tes impros préférées, tu essaies de la structurer (même sur une durée courte ça sera très bien) et ... Tu la publies sur soundcloud, par exemple !

Tu peux tout à fait structurer ta pièce dans ta tête ou avec tes doigts. Pas besoin de papier.

Si tu te sens court en solfège, oui tu dois te former, pour apprendre à devenir rapide, tout au moins employer des notations (abrégées ?) que tu peux écrire très vite, mais ça ne doit surtout pas être un obstacle. Même si tu n'es pas encore formé à la technique d'écriture, laisse quand même la musique venir, mets-là en forme sans te mettre la pression et publie-là.

D'ailleurs, désolé pour le HS, mais je me demande toujours comment travaillent certains compositeurs. Quand j'écoute "music for 18 musicians" de Reich, je me demande toujours à quel point il a travaillé avec du papier, est-ce qu'il a utilisé des raccourcis de notation qu'il a inventé, ou autres ? Parfois je me demande si dans pas mal de cas on n'est pas obligé d'inventer une sorte de notation personnelle pour noter en urgence certaines idées.

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2773
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 26/08/2015 14:59:06

Image
Bonjour Xavier,
Xavier Thiry a écrit :Peut-être que la transcription papier n'est pas ce qu'il te faut dans un premier temps. Donne-toi un objectif que tu peux atteindre sans difficulté : tu prends une de tes impros préférées, tu essaies de la structurer (même sur une durée courte ça sera très bien) et ... Tu la publies sur soundcloud, par exemple !

Tu peux tout à fait structurer ta pièce dans ta tête ou avec tes doigts. Pas besoin de papier.

Si tu te sens court en solfège, oui tu dois te former, pour apprendre à devenir rapide, tout au moins employer des notations (abrégées ?) que tu peux écrire très vite, mais ça ne doit surtout pas être un obstacle. Même si tu n'es pas encore formé à la technique d'écriture, laisse quand même la musique venir, mets-là en forme sans te mettre la pression et publie-là.

D'ailleurs, désolé pour le HS, mais je me demande toujours comment travaillent certains compositeurs. Quand j'écoute "music for 18 musicians" de Reich, je me demande toujours à quel point il a travaillé avec du papier, est-ce qu'il a utilisé des raccourcis de notation qu'il a inventé, ou autres ? Parfois je me demande si dans pas mal de cas on n'est pas obligé d'inventer une sorte de notation personnelle pour noter en urgence certaines idées.


Pour ma part, travaillant surtout l'électronique c'est ce que j'ai commencé à faire. Ceci étant, je regrette vraiment d'avoir eu peur de l'écriture sur partitions. Car en fait, c'est avec elle que me sens le plus à l'aise, celle qui me permet de faire ce que je veux à partir de la page blanche, y compris explorer des pistes - avec l'appui des logiciels de CAO Open Music ou [ PUBLICITÉ ABUSIVE ], ce dernier permettant d'écrire une partition soignée via les scripts et d'explorer des possibilités impossibles avec un Daw ou un éditeur de partitions.

Concernant Steve Reich, je trouve que la pièce se prête bien à l'écriture papier (ou un éditeur de partitions), elle est quand même simplissisme par rapport aux écritures "papiers" de certaines pièces contemporaines. Je pense, notamment à Brian Ferneyhough.
Sinon, jette un coup d'oeil sur ce lien où tu as des exemples de ce magnifique livre de John Cage "Notations" : https://notachoreogram.wordpress.com/tag/john-cage/. C'est une pure merveille...
Dans la notation des idées, tu as les deux somptueux Fac-similés "Le Marteau-sans-maitre" et Tombeau (encore plus superbe car en très grand format) de Pierre Boulez où yout est noté, les bribes de notation, les esquisses, les tableaux de dynamiques, d'articulations, les multiplications d'accords, etc. Bref, tout le travail en amont avant l'écriture proprement dite sur papier avec des couleurs différentes pour Tombeau.

Avatar de l’utilisateur
Xavier Thiry
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2375
Enregistré le : 01/08/2007 12:32:43
Contact :

Messagepar Xavier Thiry » 26/08/2015 15:22:07

merci de cette réponse !
En fait oui la pièce de Reich est assez simple, et l'écrire à la fin c'est très simple. Mais en cours de travail ? Les morphings, les répétitions ? Ce serait beaucoup trop fastidieux à écrire in extenso au fil de la création, je suppose. Je me demande s'il avait son système pour travailler sa structure sans justement à avoir à écrire chaque note....

Avatar de l’utilisateur
YuHirà
Team ♪ | Contrib.
Team ♪ | Contrib.
Messages : 3575
Enregistré le : 25/06/2004 12:39:05
Contact :

Messagepar YuHirà » 26/08/2015 15:26:11

Quand j'écoute "music for 18 musicians" de Reich, je me demande toujours à quel point il a travaillé avec du papier, est-ce qu'il a utilisé des raccourcis de notation qu'il a inventé, ou autres ?


C'est drôle que tu cites cette oeuvre (c'est peut-être intentionnel de ta part cela dit :-) ) car "Music for 18 musicians" n'était pas vraiment écrit au départ! La musique était en partie transmise oralement, ce qui fait que pendant plusieurs années, seul l'ensemble de Reich pouvait le jouer. Ce n'est qu'à la fin des années 90 (plus de vingt ans après la création) que Steve Reich a transcrit et établi la partition qu'on connaît avec l'aide d'un étudiant thésard.

Je trouve cela particulièrement intéressant car c'est pour moi son chef d'oeuvre (lui même semble le penser puisqu'il a arrêté la composition pendant deux ans après). Et il est fort possible que cela soit lié au fait que la musique ait été mûrie pendant plusieurs années sans jamais être figée dans le carcan de l'écrit.

Avatar de l’utilisateur
Xavier Thiry
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2375
Enregistré le : 01/08/2007 12:32:43
Contact :

Messagepar Xavier Thiry » 26/08/2015 16:14:24

ah merci de cette réponse ! quelque part ça me rassure que ça se soit passé ainsi ^^

Avatar de l’utilisateur
Aiki
Membre ♪
Messages : 80
Enregistré le : 09/05/2008 13:56:01

Messagepar Aiki » 26/08/2015 16:19:32

Je sens que je vais faire rire.

J'experimente l'écriture... À la palette graphique en dessinant des courbes sur les portées. Le résultat pour le moment est de la bouillie de labo, avec des trucs gluants flottants dans l'éprouvette. Mais quelque chose me dit qu'il y a une méthode simiesque à peaufiner dans ce sens.

OrNoir08, beaucoup de musuciens d'aujourd'hui n'écrivent pas. On pond une piste, on en ajoute une autre par-dessus en live, et ainsi de suite. Si le résultat est bon... eh beh... il est bon.

En revanche, apprendre a écrire est très instructif, notament pour l'auto annalyse de sa zik.
AGNEEEE...HEEE

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2773
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 26/08/2015 16:31:49

Xavier Thiry a écrit :merci de cette réponse !
En fait oui la pièce de Reich est assez simple, et l'écrire à la fin c'est très simple. Mais en cours de travail ? Les morphings, les répétitions ? Ce serait beaucoup trop fastidieux à écrire in extenso au fil de la création, je suppose. Je me demande s'il avait son système pour travailler sa structure sans justement à avoir à écrire chaque note....


Je suis en train de travailler sur une analyse de l'Opus 22 de Webern à partir d'outils que je me crée avec Open Music - en gros, je sélectionne via la matrice P I R RI une des séries dérivées et en indiquant la segmentation par dyades, tricordes, tetracordes, et Open Music, me donne exactement le parcours dans la partition pour retrouver le cheminement dodécaphonique de Webern.
Mais c'est aussi une écriture par canon, par une stricte inversion miroir. Et du coup, ça m'a amené à trouver un système de notation sur papier qui me donne immédiatement le miroir du motif sur la base tout simple de la division de l'octave par deux, entre do et fa#. Soit en notation numérique en entiers (0...11) ou en notation standard comme sur cet exemple à la mesure 34 du premier mouvement :

1 -> 11 ou Do# -> Si
10 -> 2 Sib -> Ré
9 -> 3 La -> Mib

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2773
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 26/08/2015 16:34:52

Aiki a écrit :Je sens que je vais faire rire.

J'experimente l'écriture... À la palette graphique en dessinant des courbes sur les portées. Le résultat pour le moment est de la bouillie de labo, avec des trucs gluants flottants dans l'éprouvette. Mais quelque chose me dit qu'il y a une méthode simiesque à peaufiner dans ce sens.

OrNoir08, beaucoup de musuciens d'aujourd'hui n'écrivent pas. On pond une piste, on en ajoute une autre par-dessus en live, et ainsi de suite. Si le résultat est bon... eh beh... il est bon.

En revanche, apprendre a écrire est très instructif, notament pour l'auto annalyse de sa zik.


Non pas du tout. C'est bien d'expérimenter. Regarde les partitions "graphiques" de Webern, avec les jeux de symétrie, d'isomorphie, de miroir... C'est toute une construction avec des courbes, des brisures...
Pour l'apprentissage de l'écriture, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je ne regrette qu'une chose, c'est de ne pas l'avoir fait plus tôt. Mais c'est passionnant.


Retourner vers « Composition musicale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 39 invités