Musique de films, la débandade originale

♪ - Exprimez-vous librement sur des sujets divers (pas forcément en rapport avec le sujet du site).

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

promain
Membre ♪♪
Messages : 388
Enregistré le : 06/01/2011 16:28:51

Messagepar promain » 06/04/2015 11:50:42

Mathieu A. a écrit :Voici un bel exemple de cercle vicieux....!

Les 1er fautifs sont les compositeurs....

Du moins ceux qui acceptent cette "prostitution".
Si 100% des compositeurs étaient fiers et dignes du travail accompli, ces requins n'auraient rien à becqueter.
Je fais peut-être de la merde, mais personne ne co-signera mon travail.

Toujours pareil, la donne n'est pas la même quand nous vivons de ce métier mais je crois qu'il faut savoir sacrifier certains plans foireux pour un meilleur avenir du domaine musical..
Les compositeurs sont pris de haut, à eux de s'élever pour être respectés mais cela relève de l'utopie.

Le gus qui prétend à une carrière parce qu'il a win8, 32 giga de ram, pléthore de banques sons et aucune recherche approfondie dans le domaine musical se contentera allègrement d'un de ces plans foireux.
Même débutant, un compositeur qui respecte son art se doit d'être intransigeant et droit dans ses bottes afin de ne point accepter cette déliquescence de la musique à image... L'accepter c'est cautionner.
Se lancer dans ce métier sans avoir pris le temps d'étudier la musique (de n'importe quelle manière) relève du bricolage...
Michel Legrand a marqué le cinéma parce qu'il est bon et a étudié la musique. Nous ne devons pas nous contenter de faire comme les autres parce que ça marche aujourd'hui!
Il n'y a quasiment plus d'artisans dans la relève...

Un excellent compositeur/musicien peut imposer ses conditions.. Je crois vraiment que la routourne peut tourner (comme dirait Frankie) si un collectif de réalisateurs et compositeurs soucieux de l'évolution artistique du cinéma voyait le jour...

Une fois de plus, n'importe qui se prétend réalisateur à notre époque.

Misère!


Précise !

1) qui sont les gus en question ? Je n'en ai jamais vu faire 1/10 ème d'une carrière dans ce milieu :) en tout cas, pas sans rigueur ni travail !

2) C'est quoi un plan foireux pour toi? ( 9K par episode d'une serie + droits d'auteurs, est-ce un plan foireux ? je n'ai pas l'impression de me prostituer avec de tels montants... Mais bon )

3) Qui a parlé de co-signature ? Tu veux sûrement parler des droits d'editions ...

Etre "droit dans ses bottes", c'est très beau, sur le papier, mais je suis prêt à parier que tout ça vole en éclats dès la première seconde lorsque , un jour peut etre, on va vous proposer un de ces plans "foireux" ;-)

Avatar de l’utilisateur
Mathieu A.
Membre ♪♪♪♪
Messages : 1647
Enregistré le : 13/10/2011 17:36:52
Localisation : Douai
Contact :

Messagepar Mathieu A. » 06/04/2015 12:39:27

Soyons réaliste!

Les montants précisés dans l'article ne sont en aucuns cas ce que je qualifie de foireux bien qu'il y ait à redire dessus....
Montants exorbitants si on pond des pièces sous Windows.... Et je ne parle que de cinéma. (hors docu et série). Les grandes oeuvres de l'histoire de la musique à image sont dans des films et non des séries dans lesquelles nous ne retenons au mieux que le générique).
Je ne te parle pas non plus de bonnes b.o mais de chef d'oeuvres, tu saisis la nuance?

Combien de compositeurs sur ce forum obtiennent des plans de ce gabarit?

Très peu.

Les gus dont je te parle ne font pas une grande carrière je te l'accorde mais je parle des mentalités... Tu as des milliers de gens qui essayent de faire compositeurs sans avoir le moindre respect pour le domaine en question (qui à la base est un art mais même certains pro l'oublient) et pas la moindre envie de travailler, travailler, travailler les fondamentaux de cet art... En se disant que les banques sons font la musique!!! Faire illusion est la spécialité du XXIÈME.

J'ai pour ma part un boulot donc rentrée de fric assez confortable et je n'ai pas pléthore de banques sons car je m'y refuse.. Ce n'est pas ma finalité!

J'ai eu l'occasion d'en tester et un simple Anatole sonne monstrueusement bien... Pouvant entrainer un certain laxisme dans l'inventivité (c'est un autre débat).

Je n'accepterais pas de produire mes compositions sous Windows pour cette raison même pour 9k comme tu le précises!

Cela ne tiendrait qu'à moi je couperais le budget dédié à la musique en 2 très clairement afin d'éviter les abus.

1- Le salaire du compositeur prédéfini
2-Le budget pour la production

A te lire, tu prends 9k pour ta pomme!!! QUID de la production?

Si tu produis sous windows effectivement tu prends 9k, si tu veux enregistrer c'est autrement différent même si tu as raison quand tu parles d'enregistrement dans ta cuisine avec tes potes etc....

Quand on fait ce métier, la donne change comme je l'ai précisé. Ce n'est pas mon cas.... Fort heureusement!

Je faisais un clin d'oeil à l'édition au sujet de la co-signature car mentionné par Leyla je crois... ( autre aberration de l'industrie de la musique d'ailleurs).
Modifié en dernier par Mathieu A. le 06/04/2015 13:30:07, modifié 1 fois.
Mathieu Auset

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2744
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 06/04/2015 13:29:05

Bonjour,
Mathieu A. a écrit :Voici un bel exemple de cercle vicieux....!
Les 1er fautifs sont les compositeurs....
Du moins ceux qui acceptent cette "prostitution".
Si 100% des compositeurs étaient fiers et dignes du travail accompli, ces requins n'auraient rien à becqueter.
Je fais peut-être de la merde, mais personne ne co-signera mon travail.
Toujours pareil, la donne n'est pas la même quand nous vivons de ce métier mais je crois qu'il faut savoir sacrifier certains plans foireux pour un meilleur avenir du domaine musical..
Les compositeurs sont pris de haut, à eux de s'élever pour être respectés mais cela relève de l'utopie.
Le gus qui prétend à une carrière parce qu'il a win8, 32 giga de ram, pléthore de banques sons et aucune recherche approfondie dans le domaine musical se contentera allègrement d'un de ces plans foireux.
Même débutant, un compositeur qui respecte son art se doit d'être intransigeant et droit dans ses bottes afin de ne point accepter cette déliquescence de la musique à image... L'accepter c'est cautionner.
Se lancer dans ce métier sans avoir pris le temps d'étudier la musique (de n'importe quelle manière) relève du bricolage...
Michel Legrand a marqué le cinéma parce qu'il est bon et a étudié la musique. Nous ne devons pas nous contenter de faire comme les autres parce que ça marche aujourd'hui!
Il n'y a quasiment plus d'artisans dans la relève...
Un excellent compositeur/musicien peut imposer ses conditions.. Je crois vraiment que la routourne peut tourner (comme dirait Frankie) si un collectif de réalisateurs et compositeurs soucieux de l'évolution artistique du cinéma voyait le jour...
Une fois de plus, n'importe qui se prétend réalisateur à notre époque.
Misère!

Bigre, il fallait oser l'écrire ici sur le forum. Mais je partage totalement l'avis de Mathieu A. Mais tout comme lui qui souligne "Toujours pareil, la donne n'est pas la même quand nous vivons de ce métier", c'est évident qu'on a pas la même appréciation/position quand on en a fait son métier principal et qu'en fin de mois, il faut aussi rapporter de quoi vivre, voire faire vivre une famille.
Ceci étant, et c'est juste une question, à l'heure actuelle, n'est-ce pas totalement illusoire pour la grande majorité de jeunes compositeurs qui se lancent de prétendre à faire uniquement de la musique à l'image ? Se pose aussi le style. Quand j'écoute un grand nombre de séries, notamment policières, françaises, nordiques - et qui sont excellentes dans leur tonalité - américaines, anglaises, il y a un grand brassage de styles, de mélanges, d'alliages sonores parfois stupéfiants, où il y a aussi bien une influence classique, que rock, jazz, contemporain, électroacoustique, n'est-il pas temps aussi de changer de logiciel, d'oublier l'épique hollywoodien pour se façonner ses propres couleurs en utilisant à fond les possibilités de l'informatique musicale ?

Avatar de l’utilisateur
Mathieu A.
Membre ♪♪♪♪
Messages : 1647
Enregistré le : 13/10/2011 17:36:52
Localisation : Douai
Contact :

Messagepar Mathieu A. » 06/04/2015 13:43:31

Bonjour Deb,

deb76 a écrit :n'est-il pas temps aussi de changer de logiciel, d'oublier l'épique hollywoodien pour se façonner ses propres couleurs en utilisant à fond les possibilités de l'informatique musicale ?


Pourquoi faire???

Pourquoi prendre des risques, le "hollywoodien marche tellement bien irrr irrr irrr

Je souscris entièrement à ton propos....
Mathieu Auset

Avatar de l’utilisateur
Leyla Fon Rio
Membre ♪♪♪♪
Messages : 1247
Enregistré le : 07/10/2009 15:52:19
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Leyla Fon Rio » 06/04/2015 15:48:05

Mathieu A. a écrit :Bonjour Deb,

deb76 a écrit :n'est-il pas temps aussi de changer de logiciel, d'oublier l'épique hollywoodien pour se façonner ses propres couleurs en utilisant à fond les possibilités de l'informatique musicale ?


Pourquoi faire???

Pourquoi prendre des risques, le "hollywoodien marche tellement bien irrr irrr irrr
.


Dejà Hollywoodien, je ne vois pas trop de quoi tu parles, c'est assez vaque
Du Full orchestra ? de l'electro, de la folk, y a un peu de tout.
Desplat vient de gagner l'Oscar, sa musique correspond à une identité hollywwodien ?
j'ai pas l'impression

Si tu penses au coté "zimmerien", à mon avis, c'est aussi une affaire de mode
En tout cas, personnellement, on m'en demande rarement. Et ça m'arrange, j'aime bien mais ce n'est pas trop ma raquette

C'est pas une question de logiciel
Dans ce boulot, on répond à une demande, on n'impose rien, on propose eventuellement.

A mon avis, l'erreur pour un compositeur est de vouloir se spécialiser dans un style et dans un domaine
De mon coté, j'essaye de travailler pour l'image, pour la Danse, pour l'édition, pour des projets persos
Et je trouve aussi valorisant et difficile de faire une bonne musique avec une guitare electrique, qu'un Ukulélé ou un orchestre symphonque
Modifié en dernier par Leyla Fon Rio le 06/04/2015 15:53:53, modifié 3 fois.

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2744
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 06/04/2015 15:48:35

promain a écrit : Etre "droit dans ses bottes", c'est très beau, sur le papier, mais je suis prêt à parier que tout ça vole en éclats dès la première seconde lorsque , un jour peut etre, on va vous proposer un de ces plans "foireux"
Non, c'est clairement non. Ne pas en faire son métier, et encore plus aujourd'hui, en étant à la retraite de mon métier de journaliste, c'est d'avoir justement la possibilité de ne pas accepter un de ces plans foireux". En revanche, un plan, où je pourrais avoir une totale liberté ce création - et ce fut le cas plusieurs fois, comme pour la Grande Bleue, hommage autour de l'oeuvre vitrail d'Alfred Manessier (un projet musical électroacoustique et multimédias à vingt millions de centimes pour les journées du patrimoine en 1999 à Abbeville, en l'église Saint-Sépulcre où sont les magnifiques vitraux de Manessier) ou pour d'autres créations - oui. Ceci étant, je n'ai plus trop envie de transporter du matériel et d'être sous pression, et je préfère de loin le confort de mes recherches "musicologiques" et musicales derrière mes ordinateurs.

Avatar de l’utilisateur
Leyla Fon Rio
Membre ♪♪♪♪
Messages : 1247
Enregistré le : 07/10/2009 15:52:19
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar Leyla Fon Rio » 06/04/2015 15:57:13

deb76 a écrit :Non, c'est clairement non. Ne pas en faire son métier, et encore plus aujourd'hui, en étant à la retraite de mon métier de journaliste, c'est d'avoir justement la possibilité de ne pas accepter un de ces plans foireux".


Dejà, c'est quoi un plan foireux
J'ai parfois collaboré sur des bons projets où il n'y avait aucun budget (pou personne) et ça m'a ramené de la visibilité des plans payants par la suite. (petits films d'animation qui ont buzzé pas mal par exemple)

Il faut d'abord juger de l'interet artistique d'un projet et également du temps qu'on a disposition , plutpot que tout jeter en bloc à partir du moment où il n'y a aucun financment

Dans ce métier, il faut avoir fait des choses, pour qu'on nous demande d'en faire d'autres

Avatar de l’utilisateur
Frane
Membre ♪♪
Messages : 403
Enregistré le : 06/05/2014 16:35:39
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar Frane » 06/04/2015 16:27:45

Hop !! je fais un petite halte à la composition…parce que ce que je viens de vous lire, et ça me fera toujours penser au chat qui se mord la queue.

il y aura toujours deux discours,ceux qui sont dans la course et ceux qui ne le sont pas.
On en a déjà parlé sur un autre forum.je souscris à ce que tu dis Mathieu parce que je suis hors course également,et que la musique en série (et pas de série) tue forcément l'originalité,impossible de faire de l'originalité en travaillant à la chaîne,et que les compositeurs qui ne font que ça toute l'année,et bien sont tenus par les c…….. par le système comme n'importe quel autre métier finalement (cet éternel paradoxe)…parce qu'ils sont obligés de pondre,de pondre,et de pondre pour remplir le frigo,voilà c'est aussi simple que ça.le véritable ART c'est quand on a vraiment quelque chose à inventer.Pour ma part je me sens pleinement artiste,mais ça ne fait pas de moi un véritable artiste,parce que je n'ai rien inventé…(enfin du moins pas encore :)),je n'irai pas plus loin dans le débat (qui me semblerait stérile) parce qu'en fait tout le monde se prostitue d'une manière ou d'une autre à partir du moment où on n'a pas le choix que d'être OBLIGÉ de gagner sa vie…cette aliénation.(après c'est un débat philosophique).

Je voulais rebondir sur ce qu'a écrit leyla :
"Seuls la Culture et l'éducation peuvent éloigner les Hommes de la bêtise et de la barbarie.
Il ne devrait rien y avoir de plus importants
Dans la Culture, j'englobe également la science et la spiritualité (l'inverse de la réligion)"

Comment pourrais-je ne pas souscrire à cela !!!
Et je comprends Leyla ta détermination à vouloir essayer de changer les choses,et il faut continuer,mais pour l'instant c'est toujours l'écrasante "demande par rapport à l'offre",la tyrannie du commerce et des bien-pensant qui dominent la petite minorité des intègres-chercheurs-de-la-vraie-vérité que nous pouvons être…et je pourrais rajouter de-bon-sens.

Et en ce qui concerne les journalistes d'investigation,beaucoup parmis eux ne couvrent pas les VRAIS sujets (car trop de risques pour eux,je ne parle pas des reporters de guerre qui prennent d'énormes risques)…et d'autres à l'inverse comme Daniel Mermet qui c'est fait éjecter de France Inter,parce il dénonçait politiquement tout ce qui était de l'autre coté du miroir,ça montre très bien le chemin que veulent prendre les institutions au sens large,voilà sans commentaires,il est sur le Web maintenant.

deb76
Membre ♪♪♪♪♪
Messages : 2744
Enregistré le : 07/09/2008 21:18:25
Localisation : Haute-Normandie
Contact :

Messagepar deb76 » 06/04/2015 21:19:55

Leyla Fon Rio a écrit :
deb76 a écrit :Non, c'est clairement non. Ne pas en faire son métier, et encore plus aujourd'hui, en étant à la retraite de mon métier de journaliste, c'est d'avoir justement la possibilité de ne pas accepter un de ces plans foireux".

Dejà, c'est quoi un plan foireux
J'ai parfois collaboré sur des bons projets où il n'y avait aucun budget (pou personne) et ça m'a ramené de la visibilité des plans payants par la suite. (petits films d'animation qui ont buzzé pas mal par exemple)
Il faut d'abord juger de l'interet artistique d'un projet et également du temps qu'on a disposition , plutpot que tout jeter en bloc à partir du moment où il n'y a aucun financment
Dans ce métier, il faut avoir fait des choses, pour qu'on nous demande d'en faire d'autres

Concernant le terme plan foireux, je ne faisais que le reprendre par rapport à ce qu'avait écrit promain : Etre "droit dans ses bottes", c'est très beau, sur le papier, mais je suis prêt à parier que tout ça vole en éclats dès la première seconde lorsque , un jour peut etre, on va vous proposer un de ces plans "foireux". En fait, je ne sais trop ce que c'est car justement, ne se pose pas pour ma part, le problème du financement puisque je n'en vis pas. Et que j'ai le luxe de pouvoir choisir en raison de son intérêt artistique ou pédagogique. Et y compris d'être simplement défrayé si j'y trouve mon intérêt artistique et de LIBERTE de création. Là, pour cette dernière, je ne transige pas, c'est ce qui m'importe le plus.

Avatar de l’utilisateur
Poulpette
Membre céphalopode ♪
Messages : 220
Enregistré le : 14/10/2007 13:14:12
Localisation : France
Contact :

Messagepar Poulpette » 07/04/2015 10:36:53

Pour rebondir sur le côté (en gros) « de nos jours, avec les banques de sons, beaucoup pensent que l’on peut composer sans un minimum d’études, juste parce que les banques permettent d’avoir un très bon rendu », je ne peux que souscrire.
Je ne suis pas compositrice, simplement une instrumentiste qui s’intéresse à/étudie l’écriture et aimerait bien, un jour, composer, mais cela ne m’empêche pas de regarder autour de moi et de constater qu’à défaut peut-être de parvenir à se faire un nom ou à vivre de leur passion, si, il y a pas mal de personnes, de nos jours, qui passent outre toute formation (même minimale) pour s’autoproclamer compositeurs à l’image (en sous-entendant « compositeur de musique typée classique tendance symphonique »).

Dans le jeu vidéo ou ailleurs, on en voit pas mal, quand même… des jeunes de mon âge, voire beaucoup plus jeunes, qui font un peu de musique, n’ont jamais suivi aucun cours d’écriture, ne connaissent pas la tessiture des instruments ni rien… et par la magie de la passion (il en faut, ça, c’est certain, hein !) et d’un home studio en élaboration, se lancent dans la composition.
Ce n’est pas pour « balancer » comme on dit, mais quand je vois des personnes comme le YouTubeur Tyllou, par exemple, je me dis qu’il y a tout de même un problème. C’est mon exemple marquant du moment. Personnellement, j’apprécie la démarche de ses vidéos ; le concept est intéressant, on voit qu’il est passionné, et on sent qu’il se documente tout de même à côté. Mais voilà, quelques années de trompette, quelques mois de cor et moins d’un an de « solfège » en collège et une chaîne YouTube qui marche, et voilà qu’il compte prochainement se lancer dans la composition à l’image en tant que professionnel, grâce notamment à un home studio qu’il se crée. Et son truc, c’est la musique symphonique. Or, arrêtez-moi si je me fourvoie, mais tout de même, pour écrire une pièce symphonique correcte, ou même pour pondre un quatuor à cordes, il faut tout de même un minimum de formation (je veux bien que l’oreille seule suffise à des génies, mais on n’en croise pas tous les matins). Et puisque le public (souvent néophyte) apprécie et que les VSTi font de jolis miracles, ben ma foi, à quoi bon étudier la formation musicale, l’écriture ou connaître les difficultés inhérentes à chaque famille d’instruments, puisque l’ordinateur, lui, « pousser, tirer, respirer », il s’en fiche ?

Et des comme ça, je pense qu’il y en a de plus en plus… et je pense aussi, sans rien affirmer (ce n’est qu’une grosse impression), qu’ils contribuent justement à faire fondre un peu le système puisqu’ils ne connaissent pas vraiment toutes ces histoires de contrats et sont probablement prêts à accepter des « plans foireux » qui rendront « tout le monde content ». :?
Modifié en dernier par Poulpette le 06/05/2016 22:39:56, modifié 1 fois.
Boudi !


Retourner vers « Sujets Libres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités